pars avec lui


- On a beau craindre l'attendu, on n'arrive pas à refermer le livre -

L'HISTOIRE En voulant sauver la vie d’un enfant, Roméo, un jeune pompier, se retrouve à l’hôpital, gravement abîmé et sans plus aucune certitude sur son avenir. C’est Juliette (oui, oui, Roméo et Juliette : on n’a peur de rien), infirmière en réanimation, qui s’occupe du jeune pompier à qui elle tentera de redonner foi en la vie. C’est bien beau quand soi même on a du mal à gérer la sienne : un compagnon violent, une solitude ancrée, un bébé qui ne vient pas… Finalement, on ne sait plus vraiment qui est la béquille de l’autre.


AGNES LEDIG, VOUS AVEZ DIT ? Agnès est une auteure à succès. Elle a notamment remporté le Coup de coeur du grand prix des lecteurs de Femme Actuelle.


TOUT CE QUE J'EN PENSE J’avais hâte de me replonger dans un roman d’Agnès Ledig après avoir ADORÉ (oui tant que ça) son premier opus : Juste avant le bonheur. Pour rappel, c’est LE livre qui aurait pu me faire pleurer. C’est pour dire que j’attendais le suivant. Je m’étais dit que j’allais attendre qu’il sorte en roman de poche pour l’acheter et puis, vous me connaissez, la patience n’étant pas ma première qualité…

Il a suffi d’un creux dans mes lectures (malgré les 10 bouquins en attente sur ma table de chevet)(parfois, on n’a juste pas envie) pour que je me précipite dessus. Ca n’a pas loupé : j’ai encore dévoré ce roman d’Agnès Ledig en moins de temps qu’il n’en faut.

J’ai eu un peu peur au début : un titre qui sonne comme Musso et moi, je prends peur.

L’intrigue est plus légère, l’histoire a des airs de déjà vu et les personnages un peu clichés (Roméo et Juliette). Le plus important, c’est qu’au final, on a beau craindre l’attendu, on n’arrive pas à refermer le livre. On est comme happés par les mots, les chapitres, le livre entier… On a envie de (re)croire à l’amour, à la belle rencontre.

La plume d’Agnès Ledig n’a donc pas fini de nous émouvoir par le quotient de vie de chacun de ses personnages, les interrogations sur le futur, les petits moments de la vie que l’on ne voudrait pas oublier et la question du bonheur que l’on finit par se poser en refermant le bouquin. Une vie toute tracée ? Etre là où on ne nous attend pas ? Pas facile de faire le bon choix, encore faut-il qu’il y en ait un.

Le secret de l’auteur ? Pas besoin d’en faire trop. Pas de ruban ni de paillettes dans le choix des mots. C’est simple, ça coule de source… Et ça semble tellement réalisable qu’on s’identifie forcément à cette histoire.

Ensuite, ce livre a soulevé un débat avec une copine. Je trouvais que le schéma était parfois simple : Juliette galère, elle vit avec un « méchant », elle est très malheureuse mais dans son camp, elle a une adorable grand-mère (qui déteste le méchant), un jeune pompier fou d’elle et qui est TELLEMENT adorable… Et ça va suffire pour lui faire retrouver le bonheur. Elle, elle me soutenait que ce n’était pas possible autrement aussi. On a envie de ça, on n’attend que ça : que Juliette quitte son mari, retrouve le sourire et tombe dans les bras de Roméo. Pouvait-il en être autrement ? Bon, j’avoue que c’est un peu vrai. Et même si on regrette un tout petit peu le manque de surprise, on se laisse convaincre.

On en ressort apaisés. Réconfortés. Reboostés. C’est possible.

3 QUESTIONS À AGNÈS LEDIG... Comment naissent vos personnages ? Est-ce qu’on se nourrit des gens qui nous entourent ou est ce qu’ils sont complètement fictifs ?

Les personnages s'inspirent de tout ce que j'observe autour de moi, sans pour autant les faire ressembler à des personnes réelles. J'imagine beaucoup, en leur collant des traits de caractères ou des émotions réelles

Le courage d’affronter ses démons dans la vie est le thème de ce roman. En quoi cela vous tient il à cœur ? Des regrets ? Un message ?

Concernant les démons de la vie, cela me tient à coeur, car je constate que beaucoup de gens souffrent à cause de cela... J'éprouve le besoin d'y réfléchir et peut-être de faire réfléchir pour les remplacer par des anges bienveillants.

Pouvez vous nous livrer un petit secret sur le prochain roman, celui que vous êtes en train d’écrire ?

Je parlerai beaucoup d'amour dans le prochain, et d'attente... et de choix.... d'autres démons... ;-)


POUR QUI ?  Pour tous ceux qui ont envie de croire à l'amour.


C'EST LA PREMIERE PHRASE…  « Elle nous supplie à genoux de sauver son fils.»


AU GUIDE MICHELINE  starsstarsstarsstars

   
CA PEUT AIDER … 638 pages aux éditions Albin Michel.